Autobiography’s blues

Arrête de parler de toi, de raconter toute ta misère

Tes petits bonbons, tes tristes joies, tes cotillons, tes gorgées de bière

Arrête de te regarder et de nous tendre ton miroir

On voudrait juste circuler, il n’y a vraiment rien à voir

 

Nous raconte pas ta petite enfance

Ni ta sinistre adolescence

Ta première fois

Tes grands émois

Ton petit papa

 

Epargne-nous tes souvenirs

Ta nostalgie et tes soupirs

N’étale pas ta bibliothèque

Ni la bande-son qui va avec

 

Arrête de te contempler / ta vie n’a rien d’une merveille

Entendre tes banalités / nous casse les couilles et les oreilles (repeat)
©Stanmac

Leave a Comment