Je ne sais pas

Je ne sais pas où se cache le putois

Qui a pissé sous nos lits, sur nos draps

Je ne sais pas comment viennent ces rats

Qui tiennent les marches du haut jusqu’en bas

C’est pourtant de l’égout

qu’ils remontent jusqu’à nous

et qu’ils trouvent un passage

pour finir leur voyage

dans les blancs de nos pages

Avion-nous bien colmaté

Tous les trous de nos passés ?

Je ne sais pas comment peuvent vivre encore

ces serpents-là, qui séparent nos corps

Nous étions sûrs de l’épaisseur

De nos murs et de nos coeurs

N’est-ce pas l’ennui de nos deux vies

qui les a rappelés ici ?
©Stanmac

Leave a Comment